Agent immobilier secteur Mossig – Kochersberg – Bruche
Tél. 07 84 92 26 47
Sélectionner une page

Que faire de toute cette eau qui tombe du ciel ? Vous pouvez la récupérer et la stocker pour votre usage personnel domestique hors consommation alimentaire, dans certains cas, et sous certaines conditions.

Pour un usage intérieur, vous pouvez utiliser l’eau de pluie dans votre domicile pour :

  • évacuer les eaux des WC (chasse d’eau),
  • nettoyer les sols,
  • nettoyer le linge sous réserve d’assurer un traitement des eaux adapté.

Attention : vous n’êtes pas autorisé à utiliser de l’eau de pluie à l’intérieur de votre domicile si l’aval de votre toit contient de l’amiante-ciment ou du plomb.

Pour l’usage extérieur, vous pouvez utiliser l’eau de pluie librement à l’extérieur de votre habitation pour :

  • l’arrosage des plantes,
  • le nettoyage d’un véhicule.

Notez que la récupération et le stockage des eaux de pluie nécessitent une installation spécifique.

Installation : L’eau de pluie peut être récupérée exclusivement à l’aval de votre toiture, dès lors qu’elle n’est pas accessible (sauf pour assurer son entretien et sa maintenance).

Le stockage de l’eau peut s’effectuer dans une cuve hors-sol ou enterrée. Aucun produit antigel ne doit être appliqué dans la cuve de stockage.

Déclaration : Si votre installation est raccordée au réseau d’assainissement collectif (rejet des eaux usées dans les égouts), et que l’eau de pluie est utilisée à l’usage intérieur, une déclaration d’usage est obligatoire.

Cette déclaration doit être effectuée en mairie, sur papier libre, auprès du service en charge de l’assainissement et doit mentionner l’identification du bâtiment concerné et l’évaluation des volumes d’eau utilisés à l’intérieur de votre domicile.

Sécurité de l’installation : en cas d’usage intérieur de l’eau de pluie, les robinets d’accès doivent être clairement identifiés. Il est interdit d’installer un robinet distribuant l’eau de pluie dans une pièce où se trouvent des robinets distribuant de l’eau potable (sauf caves, sous-sol et autres pièces annexes comme un garage par exemple).

Si vous utilisez l’eau de pluie à l’intérieur de votre logement, vous devez :

  • entretenir vos équipements de récupération à échéances régulières,
  • et assurer un suivi de ces entretiens en les notant sur un carnet d’entretien sanitaire de votre installation.

Tous les 6 mois, vous devez vérifier :

  • la propreté de vos équipements,
  • la présence d’une plaque signalétique eau non potable,
  • l’absence de connexion entre le réseau destiné à la consommation humaine et le réseau de distribution d’eau de pluie.

Tous les ans, vous devez procéder (ou faire procéder par une entreprise de votre choix) :

  • au nettoyage des filtres,
  • à la vidange, au nettoyage et à la désinfection de la cuve de stockage,
  • et à la vérification des vannes et robinets de soutirage.

Contrôle

Le contrôle de votre système de collecte des eaux de pluie peut être effectué par un agent technique du réseau d’eau potable de votre mairie. Les frais de ce contrôle sont à votre charge.

Sanctions

En cas de risque de contamination du réseau public de distribution, vous devez procéder aux mesures de protection requises par l’agent technique.

Si vous refusez de procéder à ces mesures de protection, le maire peut demander la fermeture de votre branchement éventuellement avec le recours de la force publique.

 En tant que propriétaire, vous devez informer votre locataire du fonctionnement de l’équipement de récupération des eaux de pluie. En tant que vendeur, vous devez informer l’acheteur de l’existence de cette installation.

RECUPERER L’EAU DE PLUIE : ECOLOGIQUE et ECONOMIQUE !

Bien à vous !

suscipit venenatis, odio Praesent ut massa commodo ipsum lectus elit. et,